06. à propos de yoga nidra

06. à propos de yoga nidra

YOGA NIDRA : de Yoga = UNION (ici, union des différents niveaux de conscience) et Nidra = SOMMEIL

Yoga Nidra signifie "sommeil yoguique", ou "sommeil psychique". C'est un sommeil conscient. C’est une rencontre entre l’état de veille et l’état de sommeil profond, deux états qui habituellement ne se rencontrent jamais, sauf au moment précis de l’endormissement et du réveil. C'est une méthode d'exploration des différentes couches de notre conscience en état de relaxation intégrale. Yoga Nidra utilise la force des symboles pour nettoyer le subconscient, et la puissance du "sankalpa" (= parole juste en sanskrit) pour réorienter sa vie.

Yoga Nidra est un ensemble très complet de techniques pratiquées depuis les temps les plus anciens par les yogis. Ces techniques ont été reprises fin des années 50 par Swami Satyananda Saraswati, grand maître indien fondateur de la « Bihar School of Yoga » en Inde, et qui a voulu mettre à la portée de l’homme contemporain ces pratiques traditionnelles très puissantes, en les ajustant aux besoins de notre temps, et en faire ainsi une méthode de relaxation profonde aussi bien qu’un outil de développement personnel.

YN en effet vise à une meilleure connaissance de soi, en état de relaxation profonde.

Cet état de relaxation profonde est amené par la ‘rotation de la conscience’, qui vous plonge dans un état qui se situe à la lisière de la veille et du sommeil. Etat que vous connaissez bien ! C’est celui que vous vivez naturellement deux fois par jour au moment de l’endormissement et au moment du réveil. Cet état est appelé « hypnagogique » : il vous permet d’accéder au subconscient, et d’inscrire ainsi les effets d’une séance de manière durable et dans la continuité.

Yoga Nidra est donc tout à la fois

  • un système profond de relaxation qui réduit efficacement les tensions physiques, émotionnelles et mentales,
  • une pratique très puissante de purification : en effet, l’état hypnagogique, en vous permettant d’accéder à votre subconscient, vous libère des barrières habituelles dressées par votre ego. Il vous donne la possibilité, dans un état de calme profond, de rediriger votre énergie vers des objectifs positifs que vous vous fixez pour votre vie. C’est comme un nettoiement, comme une purge, consistant à faire remonter les empreintes négatives enfouies dans les tréfonds de votre subconscient et de les éliminer. C’est parallèlement réveiller les forces latentes, psychiques ou intuitives de votre être profond, de ce que vous êtes vraiment.

On peut dire en résumé que Yoga nidra est un ensemble de techniques profondes permettant, dans la douceur relationnelle et l’attention au corps dans l’instant présent, de détendre toutes les « couches » du corps les unes après les autres pour atteindre au plus profond de nous le centre, « le soi ».

Et sur cette base, permettre une détente physique, émotionnelle et mentale :

1. Détente physique, obtenue par la rotation de la conscience et la prise de conscience du souffle.

2. Détente émotionnelle, par l’évocation de sensations, émotions, images.

3. Détente mentale, par la visualisation d’images successives et de voyages intérieurs.

Yoga Nidra n’est pas de l’hypnose, ni de la sophrologie. C’est pourtant l’une des matrices de la sophrologie fondée par Alfonso Caicedo. Yoga Nidra a aussi inspiré le training autogène de Schultz ou la méthode alpha, et d’une manière générale toutes les méthodes de relaxation, mises au point en occident à partir des années 60.

06. à propos de yoga nidra

LA "DÉCOUVERTE" DES TECHNIQUES YOGA NIDRA racontée par son créateur Swami Satyananda Saraswati

"Lorsque je vivais dans l'ashram de mon Guru, Swami Sivananda, à Rishikesh, j'ai eu une expérience très importante qui m'a poussé à développer la science du Yoga Nidra :

On m'a confié la tâche particulière de surveiller les élèves d'une école de sanskrit où de jeunes garçons apprenaient à chanter les Vedas. J'avais l'obligation de rester éveillé toute la nuit, afin de garder l'école quand le responsable s'absentait. A trois heure du matin, je tombais généralement dans un sommeil profond et à six heures, je me levais et rentrais à l'ashram.Entre temps, les élèves se levaient à quatre heure, faisaient leur toilette et chantaient des prières en Sanskrit, mais je ne les entendaient jamais. Quelques temps après, il y a eu à l'ashram une grande manifestation et les enfants de cette école vinrent chanter des mantras védiques. Pendant cette fête, ils récitèrent certains versets que je ne connaissais pas et pourtant, je sentais que je les avais déjà entendu. J'étais absolument certain de ne jamais les avoir lu ni écrit et cependant, il me semblait si familiers.

Finalement, je décidai de demander au Guru des élèves qui était assis non loin de moi s'il y avait une explication à cela. Il me dit que l'impression de familiarité n'était pas du tout surprenante parce que mon corps subtil avait écouté les élèves chanter de nombreuses fois les mêmes mantras, pendant que je dormais dans leur école.

Ce fût une grand révélation pour moi. A partir de ce moment des idées et des compréhensions nouvelles me vinrent à l'esprit. je réalisai que le sommeil n'était pas une condition de complète inconscience. Lorsque l'on est endormi, il subsiste une potentialité, une forme de conscience qui reste attentive et vigilante aux situations extérieures. Il m'apparût qu'en entraînant le mental, on pouvait utiliser cet état particulier. je me mis alors à élaborer un nouveau système appelé yoga nidra.

Une des meilleures expérimentations est celle que je fis avec un petit garçon qui se présenta à l'ashram pour prendre le sannyas. Je voulais l'envoyer à l'école mais il refusa catégoriquement. Il était très dissipé. Toute la journée, il brisait des objets, harassait les visiteurs et causait des accidents. Il devint une telle responsabilité par rapport à l'ashram que je décidai d'essayer le Yoga Nidra avec lui. Je commençais à lui chanter le 15è chapitre de la Bhagavad-Gîtâ à peu près 3 minutes après qu'il se soit endormi. Quand il se levait le matin, je lui demandais de lire tout ce chapitre, ce qu'il faisait sans arrière-pensées. Une semaine après, il était capable de réciter tout le chapitre de mémoire.

Vu ce succès, je continuai avec d'autres textes et de cette façon, je lui enseignai pendant son sommeil le Srimad Bhagavatam, les Upanishads, la bible, le coran, l'anglais etc. Maintenant ce garçon parle 11 langues, il écrit et fait des conférences en anglais mieux que je ne peux le faire moi-même. Pourtant, il n'a jamais été à l'école.
Toutes ses études et son apprentissage ont eu lieu pendant ces 2 années où je lui ai donné des séances de Yoga Nidra, et il ne s'en souvient même pas!

Comment cela peut il se produire ? la réponse est simple : grâce à la relaxation complète, la réceptivité augmente, et elle est moindre lorsque la conscience est connectée aux sens. Du fait du processus d'intellectualisation, la connaissance qui pénètre dans le cerveau ne s'imprime pas vraiment. Mais si vous retirez un peu le mental et prolongez un état où vous n'êtes ni complètement éveillé ni endormi, les impressions entrant dans le mental deviennent réellement puissantes et elles restent là.

Le mental possède différents niveaux, certains sont des terrains difficiles, d'autres des sols très tendres. Le mental conscient est une terre dure, parce qu'il fonctionne sur la base de l'intellect et de la logique. L'intellect est un processus d'analyse, il n'accepte pas facilement les choses et a plutôt tendance à les rejeter. Tandis que la conscience profonde possède une autre nature. Ce que vous semez au niveau subconscient ne peut être rejeté, cela grandira et les fruits enrichiront chaque aspect de votre vie."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :